Quelle est votre plus grande ressource interne et savez-vous l’utiliser ?


Easy coaching, Wild coaching

Sauf si vous êtes blindés de thunes et convaincus que votre avenir et celui de vos enfants sont gravés dans le marbre,

vous devez bien vous rendre compte qu’on arrive au bout d’un système économique.

Nous sommes de plus en plus nombreux à devoir créer notre propre emploi pour survivre et je ne parle même pas de vivre.

Les États, les industries matérielles et comme celles de services sont complètement larguées face aux changements du 21e siècle.

Certains ont des jobs bien payés, des biens immobiliers et peuvent envisager l’avenir avec sérénité.

Pour les dizaines de millions de prolos comme moi, c’est-à-dire les personnes qui n’ont que leur temps et leur savoir-faire à échanger contre de l’argent, ça se complique sérieusement.

L’ancien monde, les anciens dogmes, les écosystèmes se meurent parce qu’on use tout jusqu’à la corde.

Mais si le système global se désagrège, de nouveaux concepts émergent.
Ils ne sont pour l’instant pas assez représentatifs pour peser dans la balance mondiale, ceci dit ils ont le mérite d’exister.

Dans l’ancien système ( oui, oui, pour moi ce système est obsolète)
il suffisait d’avoir des connaissances et un savoir-faire pour le monnayer.

Nos talents et nos connaissances nous distinguaient les uns des autres. Ils faisaient partie de nos ressources.
Plus on avait de talent et de connaissances, plus on échangeait nos ressources personnelles contre d’autres ressources financières.

Sauf que cela ne suffit plus.
Si vous avez déjà cherché du travail, vous savez bien que même un CV en béton armé (diplômes et expériences) ne garantit plus un emploi décent. (et encore moins un salaire en conséquence du CV)

Bref, dans l’ancien système nous utilisions nos ressources personnelles contre d’autres ressources.

Si vous êtes en phase de création d’entreprise parce que vous ne retrouvez pas de boulot, ou bien vous sentez que votre emploi est précaire et que vous allez devoir prendre votre destin en mains,

ne faites pas l’erreur de copier les anciens schémas.

Vos talents et vos connaissances sont des ressources, mais ne sont pas LA ressource.

La seule ressource que vous possédez et qui est unique, c’est VOUS !

Ne faites pas l’erreur propre à l’ancien système de miser sur la compilation de vos connaissances pour espérer tirer votre épingle du jeu.

Parce que sinon vous allez acheter des formations à n’en plus finir ( que vous n’appliquerez pas), des livres, des logiciels, des tunnels de vente, des techniques de marketing et que sais-je encore.

Vous allez miser sur des outils ou des connaissances au lieu de miser sur VOUS !

Je vais vous donner un exemple personnel afin que vous compreniez bien la différence. Parce qu’elle n’est pas si évidente que cela.

Quand j’avais mon entreprise de décoration intérieure, j’étais une spécialiste de la chaux et je pouvais vendre des prestations comme le stucco, 150/200 € le mètre carré.

Même sur Paris, il y a avait très peu de peintres qui sachent le faire parce que cela demande des années de pratique avant de savoir faire un vrai stucco ou tadelakt sans aucun produit acrylique.

J’avais une clientèle d’architectes et de gens très riches qui pouvaient se permettre le luxe de dépenser des milliers d’euros sur un seul mur.

J’étais très fière de mes compétences acquises au prix de gros efforts et de longues années d’entraînement.
J’enchaînais les chantiers en pensant que mes connaissances et mes compétences rares faisaient mon succès.

La réalité était tout autre. Et pour tout dire quand je l’ai comprise, j’étais vexée comme un pou qui comprend qu’il est un morpion. Dans la chaux, je faisais partie de l’élite alors que n’importe qui pouvait faire aussi bien que moi. Je ne gagnais pas très bien ma vie grâce à mes ressources particulières mais grâce à qui j’étais.

Moi qui avais sacrifié mes bras et mes poignets, ma peau, mes cheveux et ma santé (oui manipuler la chaux c’est corrosif) et des années de ma vie pour devenir maître-artisane, mon numéro de téléphone circulait, le bouche-à-oreille se faisait pour deux choses :

1) Le respect des délais
Quoiqu’il m’en coûte, je respectais toujours les délais impartis. (et dans le bâtiment, c’est rare même avec des pénalités de retard.)
2) La propreté du chantier
Au boulot, je suis une maniaque et je ne supporte pas la poussière et le bordel. Alors je rangeais, bâchais les ouvertures et nettoyais tout le temps. Je ne laissais jamais la poussière des travaux se disperser dans toute la maison.

Mon savoir-faire et mes compétences étaient un plus, mais les gens achetaient en premier mon savoir-être. Je recevais les chèques d’acompte et les devis signés par retour de courrier, sans chipotage.

Mes clients ne réservaient pas une technique parfaite et quasi irréprochable (ce dont je m’enorgueillissais), mais le confort d’un chantier terminé en temps et en heure dans un appartement/maison propre.

Gloups !

Voyez-vous, les délais et la propreté je ne le considérais pas comme une compétence puisque c’était moi la ressource. Je ne l’ai jamais appris ni même réfléchi, je suis comme cela.

Et même en tant que coach, je suis ainsi. Je suis carrée. Quand je dis une quête héroïque pour retrouver sa confiance et son estime,personnelle c’est quatre séances, ce n’est pas 5 ou 6, c’est 4 ! Parce que si je m’engage, c’est de ma responsabilité de tenir ma parole.

C’est difficile de savoir ce qui nous distingue des autres. Si on ne me l’avait pas dit explicitement, je serais restée sur l’illusion de mes connaissances et de mes compétences liées à la chaux.

La ressource, c’est VOUS !
Quel que soit votre job  ou celui que vous allez créer.

Vous ne pouvez plus vous contenter de miser sur vos ressources (talents,compétences, connaissances).
Ça ne suffit plus parce qu’il y a plus d’offres de services que de demandes.

Si vous devez vous former pour monter un business, misez d’abord sur VOUS, la connaissance de soi, ça c’est le nouveau système.

La connaissance de nos connaissances et de notre savoir-être !

L’ancien système consiste à ajouter des compétences et des connaissances pour gagner sa vie. Ça fait le succès des marchands d’informations, de business clés en main, mais cela ne fera jamais le vôtre.

Essayez au moins une heure de coaching avant de vous lancer. Si vous ne pouvez pas investir 60 € ou 90 € sur VOUS, la ressource principale de votre business, bah… c’est que vous ne prenez pas en compte les nouvelles aspirations des clients qui veulent plus qu’une simple compétence ou connaissance.

Marjorie Easy Coach

PS Pas encore abonné au Wild Coaching, inscrivez-vous pour l’article du jour directement dans votre boite mail

PS : besoin d’un renseignement supplémentaire, d’une facture, de vérifier les disponibilités merci d’utiliser ce formulaire de contact ou mon mail personnel : marjoriemoulineuf@gmail.com

 

Ajoutez votre grain de sel !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.