Publicité, marketing, sniper, désinformation, frustration, mal-être


Héroïc coaching, Wild coaching

Ma Tata Josette n’a pas d’amoureux pour la Saint-Valentin.

Elle n’a pas plus d’amoureux les autres jours non plus !

Mais aujourd’hui elle en souffre.

Pas parce qu’elle se sent seule,
mais parce que les pubs lui rappellent sa situation
et lui donne un sentiment de frustration.

Et tu vois, c’est le principe du marketing !

Le marketing te maintient dans un état constant de frustration.

Parce que le désir naît de la frustration !

Et comme ma Tata Josette,
quand elle ne regarde pas la télé,
elle écoute la radio,
toutes les 10/15 minutes,
elle reçoit un message dans son cerveau,
qui lui dit :

« Hou la vilaine, la gueuse, regarde tout ce que tu n’as pas encore ! »

Et du coup, elle se met à désirer des choses,
alors que d’habitude elle s’en fout,
ou du moins, ça ne la fait pas souffrir.

Bon, je ne peux pas dire à ma Tata Josette d’arrêter avec la télé et la radio,
car elle est bien trop intoxiquée et endoctrinée.

Mais à toi, je peux le dire.

La pub ne sert pas juste à maintenir ta frustration et ton niveau de désir assez élevé,
pour que tu finisses par consommer.

Si ce n’était que dans le but de te faire acheter,
ma foi, avec une haute et stable estime de toi,
tu serais insensible à ces messages,
et les marques n’auraient aucune prise sur toi.

Mais les pubs, sont plus sournoises encore que le marketing, elles véhiculent d’autres messages
que la simple idée de consommer.

Et si tu les regardes ou écoutes leurs messages, ton cerveau les enregistre même si tu es insensible à la marque qui fait sa promotion.

Les lobbies et leurs complices les agences de communication influencent les valeurs de la société,
les critères alimentaires, de santé, de sécurité, de culture, d’esthétisme, etc.

Sciemment ou pas, elles désinforment toujours de la réalité sociale et économique.

Plus tu vois de pub, plus tu es déconnecté de la réalité et coincé dans une émotion qui ne t’appartient pas.
Une pub n’a pas pour but de t’informer, ce n’est pas son rôle. Même les messages dits de « prévention ».

Son rôle est d’être un moyen de propagande.

Parce que les pubs ne te demandent de réfléchir ni d’analyser, mais de constater et accepter l’émotion véhiculée par le message.
Et ton cerveau n’a pas d’autre choix que de mémoriser et subir grâce au flux d’images et de mots qui rentrent dans ta tête quotidiennement.

Tu ne peux pas tout faire !

Prendre du temps de qualité pour toi, pour ta famille, pour ton business, ton livre,
vouloir être souverain,
réfléchir et penser par toi-même,
et écouter des gens payés pour te baratiner sur ce que devrait être ta vie.

Si tu acceptes de regarder ou d’écouter régulièrement des pubs,
ton cerveau devient alors une cible disponible.

Alors, tu as un petit point rouge sur le front comme dans les films
lorsque les gens sont visés au laser par des snipers.

Combien d’idées toutes faites, de préjugés, de désirs non satisfaits as-tu dans l’esprit qui ne t’appartiennent pas ? Ceux qui n’ont rien à faire avec ta conscience, ton âme, mais qui te polluent le quotidien ?

Mais faut-il encore le décider de ne pas vouloir être une cible passive.

Entame une quête héroïque et tu verras que les pubs et le marketing vont glisser comme sur toi comme des gouttes d’eau sur un ciré.
La pub et le marketing n’intoxiquent que les personnes qui ne sont pas souveraines. Les frustrations, le mal-être, le désœuvrement peuvent t’atteindre si ton esprit est confus et rempli d’idées et d’histoires qui ne sont pas les tiennes.

Tu veux de belles histoires dans ta tête, celles qui te concernent toi et tes proches ? Alors commence un parcours en Héroïc Coaching.

Il y a des gens qui dépensent un gros billet dans une cafetière Nespresso. Ils ne savent pas pourquoi ils achètent cette merde super polluante et qui te transforme en client captif pour acheter tes petites capsules rouges ou violettes. La pub leur a vendu une belle histoire avec Georges Clonney.

Il y a rien de souverain dans le choix de leur cafetière. Ils se sont fait embobiné le cerveau. Ils se baratinent avec leur cafetière en pensant avoir eu le choix mais en vrai, ils ont reçu une balle entre les deux yeux.

Si tu ne remplis pas ton cerveau avec tes propres histoires, avec ta propre vision du monde, si tu ne sais pas ce qui est important pour toi, alors tu deviens une victime du marketing.

En Héroîc Coaching, tu vas dégager toutes les conneries et toutes les fausses images de la vie qui polluent la surface de ton esprit. Tu vas tellement être concentré, sur qui tu es VRAIMENT au fond de toi que la pub et tout le reste n’aura qu’un tout petit impact.

Et puis surtout cela va te plaire qui tu es !

Tu n’auras plus besoin d’une cafetière ou d’un parfum pour te sentir aussi important qu’un Georges Cloney ou d’une Julia Roberts.

Au début je ne savais pas qu’une quête héroïque immunisait contre la pub. Car l’Héroïc Coaching n’était pas prévu pour se désintoxiquer du marketing et de la propagande publicitaire.

Ce sont mes clients qui me l’ont dit. Ils étaient devenus insensibles et ne supportaient plus d’écouter leurs baratins. Ils zappaient les pubs à la télé et n’écoutaient plus de radios commerciales.

C’est un effet secondaire du coaching d’une quête héroïque par l’approche narrative.

Pour remplir ton cerveau avec tes ressources, tes projets, tes envies (les vraies), ta propre sensibilité réserve dès maintenant tes parcours d’Héroïc Coaching. La Quête Héroïque Au-Delà Des Apparences.

Attention, les places pour les quêtes sont limitées (question de temps), réserve au moins le premier parcours tout de suite si tu veux être sûr d’obtenir un rendez-vous dans la semaine.

 

Au plaisir d’aller de l’avant ensemble, on se retrouve sur Skype ou au téléphone.

Marjorie Easy Coach

PS Pas encore abonné au Wild Coaching, inscris-toi pour l’article du jour directement dans ta boite mail

PS : besoin d’un renseignement supplémentaire, d’une facture, de vérifier les disponibilités merci d’utiliser ce formulaire de contact ou mon mail personnel : marjoriemoulineuf@gmail.com

Ajoutez votre grain de sel !