Péché et pécheur, quand un ancien punk, ex-pasteur m’apprend le sens de ces mots.


Héroïc coaching, Wild coaching

Je ne suis pas catholique, pour de vrai,
je ne suis pas baptisée,
et je n’y connais pas grand-chose dans la religion.

Perso, l’Ascension, ça ne parle pas du tout alors j’allais en profiter pour faire le ménage à fond.

Ceci dit pour ne pas mourir bête, j’ai regardé quelques vidéos.
Je suis tombée sur un type extraordinaire qui m’a appris plein de choses.

Le gars est un ancien punk.
Un punk des années 70/80, c’est-à-dire un ancien anarchiste nihiliste ultra violent.
Rien à voir avec les clodos du 21e siècle, bardés de piercings qui font la manche comme des victimes avec leur clébard.

Les punks des années 70/80, ce n’était pas des enfants de chœur.

Les punks servaient d’équilibre entre l’extrême droite et l’extrême gauche. En dehors de leur business, leur passe-temps favori était d’aller péter la gueule aux skinheads, suprémacistes en tous genres, mais ils ne chipotaient pas non plus pour aller défoncer quelques redskins.

Les blacks blocs cagoulés d’aujourd’hui souilleraient leur pantalon s’ils croisaient de vrais punks à visage découvert.

Bref,
l’ex-punk a été touché par la grâce, il a quitté tout cela et est devenu pasteur.

Oui, oui !

Vous voyez le grand écart qu’il a fait dans sa vie.

Puis après des années de prêche, il a envoyé balader la religion, les rites, l’église et tout le tintouin pour ne se concentrer que sur le message de Dieu.

Il a arrêté de prendre la religion à la lettre.
Parce qu’il a compris un truc.

Certains mots de la bible étaient très mal traduits et par conséquent cela changeait tout le sens du message.

Il explique que le mot « péché » en hébreu « chatta’ah » signifie
«  ce qui manque le but »

De l’hébreu au grec le mot « péché » devient « harmatia » signifie littéralement «rater la cible »

Puis du grec au latin le mot péché devient « peccatum » qui signifie « faute, erreur » et qui vient de « peccare » qui signifie « être fautif, être défectueux »

Gloups !

Entre « rater la cible », « manquer le but » et « être fautif »
il y a quand même de grosses différences !

Et c’est vrai que pour un Dieu d’amour et de miséricorde, qui est supposé nous avoir créé à son image, c’est plus logique de dire à un pécheur patenté :
« attention mec, t’es en train de rater le coche ! » que « attention mec, t’es fautif et défectueux ! »

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ce n’est pas pareil !

Comme je vous dis, je n’y connais rien en religion, mais je connais au moins la mise en garde des 7 péchés capitaux.

C’est différent de dire :

  1. « Tu vas manquer le but, rater la cible si tu succombes à la paresse, la luxure, l’orgueil, etc. »
  2. « Tu es fautif et dans l’erreur si tu succombes à la paresse, la luxure, l’orgueil, etc. »

Dans le premier cas, tu peux au moins réfléchir au but que tu veux atteindre, c’est un avertissement.

Dans le second, c’est la sanction et le jugement direct ! Tu n’as plus qu’à corriger tes fautes.
Pas dans le but d’atteindre quelque chose, mais dans le but d’obéir à la Loi.

Gloups !

Alors la bonne nouvelle, c’est que tout cela finalement n’est qu’une question de traduction.

Toute cette culpabilité judéo-chrétienne qu’on traine comme un fardeau ne repose sur rien !

L’ex-punk, ex-pasteur explique avec son point de vue ( je résume) :
« le seul péché et le péché originel, c’est de rater le but de sa vie. »

Les commandements, les règles ne sont que des balises pour ne pas s’égarer, mais en aucun cas un but en soi.
Les pécheurs sont juste des gens qui manquent leur but et basta.

Comme lui dans sa période punk et sa période pasteur.
Il fout les deux dans le même panier, l’une était très violente et nihiliste, l’autre très pacifiste et « dans l’amouuuuur», mais complètement à côté du but de sa vie. Pour lui, il « péchait » (manquait son but) autant dans un cas comme dans l’autre.

Cela n’a rien à voir avec le bien ou le mal. La vertu ou le vice. L’obéissance aux règles.
Et là où je le rejoins à 100 %, il conclut en disant :
« Pour ne pas passer à côté du but ou manquer la cible, il faut apprendre à se connaître et savoir ce qui nous motive réellement ».

Waouh !
Bah voilà, un message chrétien, responsabilisant et non culpabilisant auquel j’adhère !

Alors peut-être que vous le saviez déjà, ce que j’écris aujourd’hui,
mais je vous avoue que c’est une grosse découverte pour moi.

Et une bonne découverte ! Parce qu’en plus, il y a plein d’autres mots comme celui-ci qui sont hyper mal traduits.
Et quand dans les quêtes héroïques, je vous fais imaginer votre souveraineté intérieure et votre royaume intérieur, bah finalement, on n’est pas si loin du royaume de Dieu.

(Enfin pas le royaume de Dieu traduit en latin…)

Alors quand je parle de souveraineté intérieure, je me rapproche du message originel de Dieu !
Si ce n’est pas un paradoxe de plus pour une païenne comme moi 🙂

Marjorie Easy Coach

PS Pas encore abonné au Wild Coaching, inscrivez-vous pour l’article du jour directement dans votre boite mail

PS : besoin d’un renseignement supplémentaire, d’une facture, de vérifier les disponibilités merci d’utiliser ce formulaire de contact ou mon mail personnel : marjoriemoulineuf@gmail.com

Ajoutez votre grain de sel !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.