Quel genre d’humaniste êtes-vous ? Tout peut changer dans votre vie !


Easy coaching

Satisfait de votre vie ou pas ?

Comme tout le monde si vous êtes insatisfait d’un aspect de votre vie, vous allez prendre de bonnes résolutions pour 2018. Perso, je vais en prendre parce que je ne suis pas satisfaite de mon année 2017.

Alors au lieu de vous souhaiter des vœux creux et formatés pour 2018, je vais vous souhaiter de comprendre l’humaniste que vous êtes au fond de vous !

Mais quel genre d’humaniste êtes-vous ? Parce qu’en gros, il y a 3 sortes d’humanismes et si vous faites l’erreur de vous fier à votre ego, vous risquez de vous planter aussi en 2018 ! Cet article m’a été inspiré par une lecture que je recommande fortement  Homo Deus : une brève histoire de l’avenir de Yuval Noah Harari. 

Illusion du bonheur et schizophrénie

Dans la vie de bisounours des marketeurs, des magazines et à la télé tout le monde réussit et prend le petit déjeuner dans la joie et la bonne humeur. Le Nutella est bon pour la santé et ton Audi te procurera de super pouvoirs l’année prochaine. Mais dans la réalité 90 % des gens galèrent au quotidien ! Peu de gens réussissent leur vie intime et leur vie professionnelle en même temps. Et vous savez pourquoi ? Parce que nous sommes schizophrènes avec nos valeurs ! Nous pensons des choses et nous en faisons d’autres. Nous avons une façon intime de comprendre l’humanisme, mais pour survivre dans la société, il nous arrive fréquemment de nous renier.

Qu’est-ce que l’humanisme aujourd’hui ?

Déjà, comprenez que vous êtes humaniste  si vous pensez qu’un être humain a pour objectif son épanouissement et que vous avez confiance dans sa capacité à évoluer de manière positive. Si vous placez les valeurs humaines et l’Homme au-dessus de tout, sans que son destin soit gouverné par des forces surnaturelles, vous êtes un humaniste. Même les gens les plus religieux d’aujourd’hui sont des humanistes, car à part quelques illuminés endoctrinés par des pourritures de manipulateurs, plus personne n’ira se faire sauter le caisson au nom d’un dieu ou d’un livre.

Pourquoi sommes-nous ( presque) tous humanistes ?

La Renaissance en Europe nous a apporté l’esprit critique, la soif de connaissance, la littérature et la science comme base de réflexion pour notre propre avenir. Mais depuis, l’occident a connu la révolution industrielle qui a chamboulé complètement nos modes de vie et nos façons d’envisager l’humanisme. Trois grands concepts d’humanisme ont émergé durant les deux derniers siècles et quand même vous souhaiteriez les ignorer, vous ne pourriez pas. Pas besoin d’avoir lu ou étudié Adam Smith, Karl Marx ou Charles Darwin pour être imprégné de ces trois concepts qui ont remplacé des dieux tout puissants pour placer le destin de l’Humanité entre NOS petites mains.

Revenons à nos moutons, car justement, nous n’en sommes pas ! Nous possédons des pouces opposables et un néocortex 🙂

Prenez trois hommes très connus, issus de même culture étasunienne, tous plein aux as, tous super intelligents et tous ayant un impact international avec leurs réalisations.

Bill Gates (Microsoft)

Steven Spielberg (Scénariste et réalisateur de gros succès hollywoodiens)

Elon Musk ( Space X, Tesla, DeepMind)

Pensez-vous que ces hommes agissent avec les mêmes intentions et la même finalité ?

Non, un est un humaniste rationnel dit « libéral », un autre un humaniste émotionnel dit «  socialiste »et un autre humaniste instinctif/intuitif dit « évolutionniste ».

Et ces trois hommes sont à la fois « libéral », « socialiste »et « évolutionniste », c’est juste l’ordre qui change et qui détermine la structure de leur façon de penser et de réaliser leur vision de l’humanisme.

Et si vous me suivez régulièrement, vous savez l’importance d’être alignée et en adéquation avec ses 3 centres. (mental, émotion et instinct)

La vision humaniste a-t-elle un impact sur ma vie ?

Vous pensez peut-être que l’humanisme n’a pas d’importance sur vos projets, sur vos pensées et sur votre vie et celle des autres ? Bah je vous assure que si ! Parce que ces trois modes de pensées ont des implications sur votre vie quotidienne et sur vos résolutions, au point que vous n’imaginez même pas les répercussions sur votre santé physique et psychique.

Ne vous méprenez pas , vous possédez les trois centres en vous comme vous possédez au fond de vous ces trois sortes d’humanisme. Sauf que vous n’en connaissez probablement pas l’ordre ni ce que cela implique dans votre vie quotidienne.

Please, pas de leçon de morale ni de jugement sur la façon d’être humaniste !

Comprenez bien qu’il n’ y a pas une bonne façon d’être humaniste un bon ordre ou un type d’humanisme meilleur que l’autre. Vous avez votre façon préférée de penser, en aucun cas cette façon est meilleure qu’une autre puisque l’on possède les trois en nous. Il n’y a que les fanatiques et les tyrans qui ne supportent pas les autres visions du monde et je suis sûre puisque vous faites du dev perso et que vous lisez cet article que vous n’êtes pas intégriste/extrémiste.

Selon votre vision globale et inconsciente de l’humanisme, vous ne monterez pas le même business ou n’écrirez pas le même livre selon vos priorités inconscientes : libérales (mental), socialistes (émotion) ou évolutionnistes (instinct/intuition).

Vous voulez monter votre société, trouver le job de vos rêves, etc.

Vous avez plutôt intérêt à savoir comment vous pensez et non pas à quoi !!!!

Parce que ce à quoi vous pensez, ce n’est pas un scoop !

On pense tous à la même chose quand on monte un business : liberté, plaisir de travailler, argent, créativité, notoriété, reconnaissance, être utile aux autres, etc. Plus de patron ou de petits chefs à se farcir, ni d’horaires ni de règlements à se préoccuper. Bref, on a tous plus ou moins les mêmes motivations pour devenir son propre patron et se réaliser. Gates, Spielberg ou Musk ont tous trois envie et besoin de se réaliser comme n’importe qui. Ce n’est pas la motivation, ni leur culture, ni leur intelligence qui les différencie vraiment entre eux, mais  leur façon de penser. Le terreau dans lequel pousse leurs idées et leurs besoins respectifs.

Quand tu oublies tes valeurs et que tu cèdes aux sirènes de la facilité !

Si j’analyse 2017, mon erreur principale est de m’être trompée sur ma façon d’aider les gens. J’agissais en « libérale » , tout en ayant un discours humaniste « socialiste » alors que je suis au fond de moi une humaniste « évolutionniste ». Cette méprise (ou reniement comme on veut) a eu comme conséquences de me fourvoyer, de perdre confiance en moi et de ne rien sortir comme livre. En 2015 et 2016, je n’en ai fait qu’à ma tête, sans me prendre le chou ni me préoccuper de l’avis des autres et j’ai sorti deux livres dont je suis fière et satisfaite.

Même quand tu sais, tu te plantes, alors imagine quand tu ne sais pas !

J’ai beau être thérapeute et bien connaître ces mécanismes de pensées (issus de la Spirale Dynamique), je me suis plantée parce que je n’avais pas le recul nécessaire pour voir que je m’engageais sur une mauvaise voie. Et si vous n’avez personne qui vous recadre et vous dit «  oh la ! Stop arrête tes conneries, ce n’est pas toi ça ! », et bah vous risquez de faire comme moi, de vous fourvoyer et de gâcher un temps précieux.

Et l’Amour dans l’humanisme, c’est aussi important que le business !

Euh…ça dépend vraiment de votre vision du monde. Les hormones peuvent nous unir pour ajouter sa progéniture au patrimoine de l’humanité mais les pensées humanistes modernes peuvent facilement nous désunir.

De la même manière que le business ou vos activités professionnelles sont en rapport avec votre vision de l’humanisme, vous vous marierez/concubinerez si vos visions coïncident et divorcerez/déconcubinerez lorsqu’elles ne seront plus en adéquation.

Si vous êtes plutôt humaniste « libéral » et pactisez avec un humaniste « socialiste », une fois la période passionnelle dépassée, attendez-vous à de graves crises sur qui doit descendre les poubelles.

L’un prône l’équité et l’autre l’égalité et croyez-moi, cela foutra le bordel dans votre couple comme dans l’éducation des enfants. Parce que ces deux visions du monde bien que proches n’ont pas du tout les mêmes conséquences au quotidien.

Quant aux évolutionnistes, ils prônent le sacrifice, mais pas forcément le leur, alors ça sera le souk aussi pour sortir le chien sous la pluie ou donner le biberon la nuit !

Tant que vous ne prendrez pas conscience des conséquences des différents types d’humanisme, en cas de crise, vous croirez que l’autre se fout de votre gueule et se moque sciemment de vos sentiments.

Et la santé, ça a un rapport avec l’humanisme ?

Cela vous étonne que votre vision de l’humanisme puisse avoir un impact sur votre santé future ?

Comme tout ! Dès l’instant qu’on est dans un excès que cela soit en pensée comme avec son corps, on déséquilibre un ensemble.

Votre vision de l’humanisme définira également votre santé future et peut-être aussi votre façon de mourir. L’excès tue, on le sait bien mais selon les excès, on ne s’use pas le corps de la même façon.

Si vous êtes trop « évolutionniste/sacrifice », vous avez bien plus de chance de mettre fin à vos jours ou de ne pas vous soigner que de finir grabataire dans une maison de retraite.

Si vous êtes trop « socialiste/égalité », vous serez très à l’écoute de votre corps et sujet aux maladies chroniques.

Et si vous êtes trop « libéral/équité» ce sera du tout ou rien. Vous serez bien en forme avant de faire une crise cardiaque, un bon cancer ou une rupture d’anévrisme.

Le secret, c’est l’équilibrage régulier de son inconscient comme pour les pneus d’une bagnole ! Pas la peine d’attendre de crever ou d’exploser la roue pour rétablir correctement la pression.

L’humanisme un fardeau à porter

Votre vision de l’humanisme en plus d’avoir des conséquences sur votre couple, votre business et votre santé pourra également vous plonger dans la dépression nerveuse.

Oui l’humanisme, c’est lourd à porter surtout si on ne sait pas par quel bout le saisir !

Il y a quelque temps, je cherchais le matin une raison de ne pas me balancer sous un train. Je ne suis pas du tout suicidaire et je ne serais jamais passé à l’acte. D’abord j’habite très loin de la gare et puis je ne prends jamais le train. Non simplement, j’y pensais tous les jours tant je m’étais perdue. Je ne savais plus qui j’étais ni pourquoi je faisais ce que je faisais. Tout me paraissait vain et mon existence misérable à côté des ambitions humanistes que j’avais.

Trop d’ambitions et d’envies m’ont paralysé face à l’ampleur de la tâche à accomplir, trop d’humanisme mal canalisé m’a fait devenir misanthrope.

Je ne me reconnaissais dans aucune valeur de notre société. Il m’a fallu du temps pour faire le point et dégager mes valeurs humanistes. Pas l’humanisme tel que décrit à la Renaissance, mais celui d’aujourd’hui complexe et à l’échelle de la planète. À ce moment-là, je me suis plongée dans l’écriture de mon roman de SF et c’est ce qui m’a permis de garder la tête hors de l’eau et comprendre ma vision du monde et de l’humanisme.

Etre humaniste dans une société globalisée, c’est vachement plus compliqué que pour nos grands-parents.

Bref, être humaniste en 2017 est une évidence, savoir quel genre d’humaniste on est est pourtant très loin d’être aussi facile. Tous vos besoins et vos envies sont contenus dans une pyramide (Maslow) qui repose sur un terrain. Et votre façon d’être humaniste est ce terrain composé de trois couches héritées de 10 000 ans de civilisation. (les niveaux de Graves)

Quand vous en ignorez la nature ou que vous bâtissez sur du sable, bah votre pyramide finit par s’écrouler.

On fait quoi en sachant cela ?

2017 d’un point de vue professionnel, j’ai construit ma pyramide dans les marais et les mirages du webmarketing au lieu de m’appuyer sur la roche de mes valeurs et de ma personnalité. L’heure est au bilan, mais heureusement, je vais pouvoir rebâtir en 2018 sur les bonnes strates. D’abord mon humanisme « évolutionniste » puis le « libéral » et en dernier le « socialiste » et pas du grand n’importe quoi au pifomètre, comme cette année.

Tant qu’à jouer au tiercé, autant essayer d’avoir les tuyaux qui garantissent le jackpot !

Si vous avez besoin d’aide ou de quelqu’un qui puisse avoir le recul pour vous dire en toute objectivité «  Dis-moi, t’es sûr de ce que tu fais et de ton objectif suprême (= objectif humaniste), car ça ne correspond pas à la vision du monde que tu viens de me décrire ! » Si vous avez besoin de rééquilibrer vos pensées avec vos centres, avant de prendre des décisions importantes ou simplement vous sentir en adéquation entre vos pensées, vos émotions et vos actes, contactez-moi par mail : marjoriemoulineuf@gmail.com ou sur ce formulaire de contact.

Si vous êtes intéressé par mes propos, vous pouvez vous inscrire au blog. Si vous voulez aller plus loin et comprendre les devises de chaque type. Par exemple, l’humaniste « libéral » croit dur comme fer :«  quand on veut, on peut » alors que l’humaniste « socialiste » à une autre croyance tout aussi forte qui dirigera sa vie. Quant à l’évolutionniste, évidemment il adhère à la croyance du « libéral » plus celle du « socialiste » tout en faisant sa propre mixture et en tirant une autre conclusion.

Bref, ces notions sont des outils de connaissance de soi et du monde qui nous entoure afin de reprendre le contrôle de sa vie et de son mental. Parce qu’être fidèle à soi, à sa conscience et à son humanisme, c’est le challenge d’une vie qui vaut la peine d’être vécue.

Dans tous les cas pour 2018, je vous souhaite de tout cœur de pouvoir bâtir vos projets d’avenir sur des bases solides et en terrain connus, connaître dans le bon ordre vos préférences humanistes peut tout changer dans votre vie. Quand tu fais pousser des projets dans un terreau adéquat, y a pas photo, ça pousse mieux et en meilleure santé. 🙂

A l’année prochaine

7 réponses à « Quel genre d’humaniste êtes-vous ? Tout peut changer dans votre vie ! »

  1. Wow, jamais entendu parler de ces 3 humanismes, c’est vraiment très intéressant ! J’ignore lesquels sont dans quel ordre pour moi, c’est à travailler. En tout cas, ce que tu dis est la base de la réussite sur internet (pour ceux qui sont concernés évidemment) : savoir qui l’on est, nos valeurs avant de trouver comment gagner sa vie sur internet (ou tout autre projet de vie bien entendu).
    A chacun, selon qui il est, de trouver la voie qui lui est adaptée pour s’épanouir. Moi je n’ai qu’une peur : arriver à la fin de ma vie (en espérant qu’elle n’est pas trop proche) sans m’être accomplie.

    1. Hello Marjorie
      Oui, c’est primordial de trouver ses valeurs profondes pour ne pas se tromper de voie. Car on peut réussir professionnellement mais ne pas être heureux pour autant. Alors que t’es vraiment aligné avec qui tu es et ta vision de l’humanisme, en général tu es serein à tout point de vue. On s’accomplit de plein de façons différentes, amoureusement, amicalement, artistiquement, professionnellement, le tout c’est d’être cohérent avec soi-même. Et quand tu te connais bien, bah c’est évidemment bien plus facile 🙂

  2. Hello Marjorie !
    Est-ce que la croyance du « socialiste » serait quelque chose comme « l’union fait la force » ou « ensemble tout est possible » ?
    Je pense être un évolutionniste en priorité, comme toi, mais j’hésite sur l’ordre des deux autres… alors je suis curieux de connaître chacune des trois croyances.
    « Quand on veut, on peut » me semble très réducteur. Les deux en fait… alors oui forcément, à mon avis il faut un peu des deux et autre chose en plus.
    Je suis bien content que tu sois si éloignée de la gare en tout cas… on se serait jamais croisés.

    Belle résolution que d’être en accord avec soi-même. Comme tu le dis, ça n’empêche pas de se planter alors autant suivre son intuition. On s’en fout du conformisme 🙂
    Bonne fin d’année à toi et tes proches.

    1. Hello Sandro

      Oui l’humanisme « socialiste », c’est « l’union fait la force ». C’est une pensée plutôt centralisée. L’intérêt général pourvoira à tes intérêts privés. d’où l’importance de l’égalité dans ses valeurs. L’individu est tiré vers le haut par un système collectif qui agit comme moteur.

      L’humanisme « libéral » c’est une pensée décentralisée. En préservant tes intérêt privés, tu pourvois aussi à l’intérêt général. « Quand on veut, on peut » d’où l’importance de participer et d’agir dans ces valeurs. Pas besoin d’être à égalité mais d’être équitable. L’individu est le moteur d’un système qu’il tire vers le haut.

      Quant aux évolutionnistes, c’est une pensée plutôt systémique. Tu dois préserver tes intérêts privés dans l’intérêt général. « Sois fort, t’as pas le choix ». (tu comprends pourquoi je propose des quêtes héroïques ^^) D’où le côté « sacrifice » parce c’est la partie de nous la plus archaïque. Celle héritée des chasseurs qui ne pouvaient prendre de risques individuels sans mettre toute la tribu (le collectif) en danger. C’est un tiraillement constant entre ses intérêts privés et l’intérêt général qui impose forcément des sacrifices. Le but de l’individu est la survie.

      Les enjeux de survie d’aujourd’hui ne sont plus de ne pas se faire tuer par un mammouth alors la préoccupation majeure est la survie individuelle et la survie de l’espèce. Et les évolutionnistes sont ceux qui pensent le plus en terme de sacrifice. Par exemple, pour Elon Musk la survie, c’est coloniser Mars ou faire le deuil de notre humanité pour rivaliser avec l’AI.
      Tu regardes Rampage ou Utopia ou Black Mirror, c’est pas écrit par des humanistes au socle « socialiste » ni « libéral » car leur préoccupation, c’est la survie d’une valeur ou de l’espèce et pas l’égalité ni l’équité. (Tiens d’ailleurs pendant que j’y réfléchis, c’est pour cela que j’aime autant Bakir Meyo !)

      Il nous faut ces trois sortes d’humanisme car c’est ce qui assure notre progrès collectif. Si tu prends le revenu minimum d’existence, il ne peut exister et être mis en place sans processus libéral, sans processus égalitaire entre les individus et sans que le besoin de survivre ne se fasse ressentir. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises visions des choses, juste des visions complémentaires les unes des autres.

      Bonnes fêtes à toi aussi et à tes proches 🙂

  3. Merci pour cet article passionnant Marjorie, une profondeur qui tranche de l’ambiance superficielle de cette fin d’année.

    1. Merci Danny. Comme tu le sais, je m’éclate avec les sujets et les enjeux de société alors je voulais finir l’année en me faisant plaisir 🙂

Ajoutez votre grain de sel !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.