Coup de blues, spleen, vague à l’âme, cafard, nostalgie est-ce normal ?


Easy coaching, Wild coaching

Dans la dictature de la bienveillance et de l’égalité,
de l’énergie et des émotions positives,
de la performance ou de l’amour,
non, ce n’est pas normal du tout !

Tous ces coups de cafard sont même considérés comme une défaillance

Tu n’as aucune raison de te plaindre ou de t’apitoyer sur ton sort.
Visualise !

Tu n’as aucune raison d’avoir le cafard,
d’écouter des chansons tristes à en pleurer,
de te vautrer sur le canapé comme une loque,
de broyer des idées noires,
de ne plus rien aimer, ni personne,
et de douter de tout.

Non, non non, ça, c’est pas bien comme attitude.
Ce n’est pas gentil, c’est égoïste !

Dans la vraie vie,
dans la souveraineté intérieure,
quand tu ne vis pas en pilotage automatique,
mais que tu es aux commandes de ton esprit,
c’est tout à fait normal et c’est même bienvenu le coup de blues.

Parce que tu comprends que ton esprit,
ton cerveau, ton corps,
ne peuvent pas vivre toujours avec la même intensité.

Tu comprends que si tu ne regardes jamais en arrière,
tu ne sais même pas ce que tu as laissé sur le bord de la route.

Parce que le coup de blues, le coup de cafard
permet à ton corps de décompresser.

Au lieu de tout anticiper, et de garder la pression de la performance,
ton corps s’autorise à lâcher du lest.

Et quand ton esprit lâche de la pression,
et bah, il se tourne vers le passé.

Et quand tu te poses pour regarder le passé si tu as un coup de mou
tu éprouves de la nostalgie,
tu te poses des questions,
tu réfléchis,
tu fais le bilan.

Et certaines choses te rendent triste.
C’est normal.

Un coup de blues, le vague à l’âme,
c’est comme un ré-étalonnage de tes émotions.

Il faut éprouver de la tristesse afin de
pouvoir à nouveau éprouver de la joie.

Le coup de blues, le coup de mou, spleen,
appelle-le comme tu veux,
c’est le moyen le plus naturel de réguler ton corps et ton esprit.

Évidemment, si tu vois cette baisse de pression comme quelque chose de négatif,
tu vas lutter contre.
Tu n’autoriseras pas ton corps à lâcher du lest, à se reposer.

Tu vas te forcer à être de bonne humeur, à regarder les choses de manière positive.
Tu vas te culpabiliser si tes gosses te sortent par les yeux et qu’à cet instant précis,
tu les enverrais jouer sur l’autoroute sans aucun scrupule ni gilet jaune.

Pourtant, si tu es un être souverain, il suffit juste de dire ou de penser :
« Foutez-moi la paix, j’ai le cafard. »

Plus tu acceptes cette baisse de pression,
moins longtemps elle dure.

C’est physiologique, même pas psychologique.
Dès que ton cerveau et ton corps se sont assez reposés,
tu repars de plus belle et avec plus d’énergie,
les sens plus affûtés et aiguisés
et une nouvelle compréhension de toi-même.

Donc la réponse souveraine est :
OUI C’EST NORMAL !
Et c’est même très bénéfique.

Évidemment, il faut penser en termes de souveraineté intérieure pour regarder les choses de cette manière.
Dans le conditionnement actuel de notre société, c’est très difficile d’être souverain.
C’est mon job et ma mission de t’aider à dépasser, ces conditionnements.

Réserve ta séance d’Easy Coaching pour mettre en place ton programme de souveraineté intérieure. 

Au plaisir d’aller de l’avant ensemble, on se retrouve sur Skype, WhatsApp ou au téléphone.

Marjorie Easy Coach

PS Pas encore abonné au Wild Coaching, inscris-toi pour l’article du jour directement dans ta boite mail

PS : besoin d’un renseignement supplémentaire, d’une facture, de vérifier les disponibilités merci d’utiliser ce formulaire de contact ou mon mail personnel : marjoriemoulineuf@gmail.com

2 réponses à « Coup de blues, spleen, vague à l’âme, cafard, nostalgie est-ce normal ? »

  1. C’est vrai qu’après un petit coup de blues, on a tendance à repartir avec le plein d’énergie. Comme tu le dis, ça permet de se poser, de faire le point.
    J’aime beaucoup ton approche de ces émotions soi-disant négatives : aucune n’est à rejeter, chacune a son utilité.
    C’est le contraire qu’on voudrait nous faire penser.
    Mais en voulant faire croire aux gens que le bonheur est une course à la joie permanente, vu que c’est impossible, c’est le meilleur moyen de les rendre malheureux.

    1. Le coup de blues a ses vertus mais comme l’Homme pense que sa volonté est toute puissante ou que son corps n’est qu une mécanique, il ne comprend pas ce qui arrive. Alors quand l’Homme ne comprend pas en général, il dit que c’est négatif !
      Tu as raison, le meilleur moyen d’être malheureux c’est de faire du bonheur un objectif de vie alors que ce n’est qu un moyen.
      Merci Sandro 🙂

Ajoutez votre grain de sel !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.