Comment un seul mot peut changer la vie d’un jeune en décrochage scolaire ?

Un jour dans mon cabinet, j’avais demandé a un jeune de 14 ans ce que voulait dire pour lui, le mot : excellence

Il m’avait répondu, c’est une marque de chocolat.

Gloups !

 

Il n’avait aucune idée de la signification de ce mot. Continuer la lecture de « Comment un seul mot peut changer la vie d’un jeune en décrochage scolaire ? »

Pourquoi cela ne sert à rien de sortir de sa zone de confort !

À mon avis, tu n’es déjà pas d’accord avec ce titre !

Cela fait plusieurs dizaines d’années qu’on te rabâche en développement personnel et marketing qu’il faut sortir de sa zone de confort pour évoluer. Continuer la lecture de « Pourquoi cela ne sert à rien de sortir de sa zone de confort ! »

Il suffit d’une seule personne qui a foi en toi pour réussir !

Peu importe ce que tu décides dans ta vie,

écrire un roman,

monter un business,

élever une ribambelle d’enfants,

voyager à travers le monde… Continuer la lecture de « Il suffit d’une seule personne qui a foi en toi pour réussir ! »

Être souverain est-ce une lutte comme dans Games of Thrones ?

 

C’est vrai quand on pense à la souveraineté, on pense souvent aux monarques tyranniques.

Beaucoup de gens pensent qu’être souverain, c’est vouloir prendre le dessus sur les autres. Continuer la lecture de « Être souverain est-ce une lutte comme dans Games of Thrones ? »

Message important pour les abonnés WordPress

Pas d’article, mais un message important pour la suite du blog.

Et pour ceux qui souhaitent continuer à me suivre.

En effet, après des années de blogging traditionnel, je suis un peu lasse de ce format.

Et j’ai envie de me challenger un petit peu.

J’ai donc décidé d’écrire 5 newsletters par semaine qui abordent des sujets liés à l’accomplissement personnel.

Comme tout le monde, j’ai besoin de gagner ma vie et de faire connaître mon travail. Donc, les contenus renvoient toujours vers une formation ou une consultation avec moi. Je ne sais que vous n’êtes pas habitué à cette démarche de ma part.

Et si j’étais pleine aux as, je m’en passerais bien, mais ce n’est pas le cas du tout. Et je ne peux pas compter sur les livres pour vivre décemment. (En tous cas pas encore !)

Le contenu rédigé pour les NL sera aussi disponible sur le blog parce que c’est plus facile pour moi de partager sur les réseaux sociaux à partir d’un article WP.

Du coup si vous êtes abonné via WordPress et via la Newletter, je vais pourrir votre boite mail. Vous aurez des doublons, bref, ce sera très désagréable pour vous.

Et je ne veux absolument pas que vous ayez cette sensation d’envahissement comme si j’étais une spammeuse.

Donc si vous êtes abonné à la NL, il vous suffit de vous désabonner de WP pour ne pas être envahi.

Si vous n’êtes pas abonné à la NL, sachez que vous recevrez beaucoup plus de notifications WP que lorsque je publiais une fois dans le brouillard. C’est normal et pas du spam. Ceci dit, les contenus publiés sur le blog auront toujours au moins 15 jours de retard par rapport à la NL.

Perso, je trouve la newsletter de Mailchimp plus sympa que les notifs WP, mais bon, comme vous voulez.

Je sais que tous mes changements sont pénibles pour vous. Et peut-être la tentation est forte de me quitter. J’ai envie de vous dire que c’est dommage de le faire maintenant.

Je commence à trouver mon rythme.

J’ai plein de nouveaux personnages à vous proposer.

Odin, un patron de restaurant qu’il ne faut pas trop emmerder.

Et Mamie Poppers (oui, oui comme le flacon de poppers qu’elle a toujours dans son sac à main) Mamie Poppers est l’exacte opposée de Tata Josette. D’ailleurs dans le roman, Tata Josette est renommée Mamie Prozac. Elle aura toutefois un rôle moins important que Mamie Poppers, la grand-mère préférée de mon héroïne.

Évidemment, il s’agira d’une comédie politiquement incorrecte, surement acide sur des sujets de société qui concernent tout le monde. Le travail, la famille, les impôts, les banques, la weed, l’alcool, etc.

Teasing de la mort, hein ? Vous voulez savoir le pitch ? Eh bah, restez abonné, j’en parlerai quand j’aurai plus avancé -)

En parallèle, je travaille sur un ouvrage d’interprétation des runes en respectant la culture viking, qui a pour titre provisoire ( pour vous donner une idée du thème)

RUNES : l’oracle pour les païens et les rebelles de la société

Un parcours héroïque en 5 acte

Bref, si vous aimez mon style et mon travail, ne partez pas maintenant, car je me lâche enfin !

Voilà, voilà

Vous savez tout cher abonné WP et pourquoi ce message particulier qui vous est adressé.

À vous de jouer et de faire votre choix.

PS Sachez qu’il n’y a plus qu’une seule liste, j’ai tout simplifié, donc plus de doublon dans la NL ou problèmes de ce genre.

Sur ce, je vous dis à +

Marjorie

Quel genre d’humaniste êtes-vous ? Tout peut changer dans votre vie !

Satisfait de votre vie ou pas ?

Comme tout le monde si vous êtes insatisfait d’un aspect de votre vie, vous allez prendre de bonnes résolutions pour 2018. Perso, je vais en prendre parce que je ne suis pas satisfaite de mon année 2017.

Alors au lieu de vous souhaiter des vœux creux et formatés pour 2018, je vais vous souhaiter de comprendre l’humaniste que vous êtes au fond de vous !

Mais quel genre d’humaniste êtes-vous ? Parce qu’en gros, il y a 3 sortes d’humanismes et si vous faites l’erreur de vous fier à votre ego, vous risquez de vous planter aussi en 2018 ! Cet article m’a été inspiré par une lecture que je recommande fortement  Homo Deus : une brève histoire de l’avenir de Yuval Noah Harari.  Continuer la lecture de « Quel genre d’humaniste êtes-vous ? Tout peut changer dans votre vie ! »

Des nains sur des épaules de géants : leçon d’humilité.

Est-ce que vous connaissez cette expression : « nous sommes des nains assis sur des épaules de géants », attribuée par Jean de Salisbury à Bernard de Chartres en l’an 1159 ? Et ouais, ce n’est pas tout jeune, mais éternellement d’actualité.

Je ne connaissais pas les premiers mots de la phrase, juste la fin « …sur les épaules d’un géant », car c’est le slogan affiché sur Google Scholar. Une fois, je l’ai entendue citée en entier à la radio et sans contexte je n’avais pas tout compris.

Moi, une naine assise sur des épaules de géants ? Mon ego n’appréciait guère cette idée.

Alors j’ai été cherché sur Wikipédia et j’ai envie de le partager avec vous ma compréhension de cette expression. D’ailleurs à cette occasion, j’ai appris qu’« On the shoulders of giants » était aussi le nom de la dernière mission spatiale Appolo 17. Celle qui a envoyé pour la dernière fois des hommes sur la Lune en 1972.

En lisant bien, j’ai compris que cette citation pouvait me rapprocher de ma conscience et m’éloigner de mon ego, si je prenais le temps de la comprendre.

« Nous sommes comme des nains assis sur des épaules de géants. Si nous voyons plus de choses et plus lointaines qu’eux, ce n’est pas à cause de la perspicacité de notre vue, ni de notre grandeur, c’est parce que nous sommes élevés par eux. »

Alors qu’est-ce que cela veut dire et comment cette citation peut vous aider dans notre vie quotidienne ?

Cette métaphore pleine de sagesse nous rappelle que toutes nos connaissances actuelles ne sont que l’accumulation du savoir. Et ceci depuis la nuit des temps. Elle nous rappelle que nous ne sortons pas de la Cuisse de Jupiter, mais que tout ce dont nous disposons autour de nous est le fruit du travail et de la pensée de milliers de générations d’hommes et de femmes de bonne volonté.

C’est grâce à nos prédécesseurs que notre savoir individuel progresse. Parce que nous sommes juchés sur des épaules de géants, comme le dit Blaise Pascal, parce que :

« [les Anciens] s’étant élevés jusqu’à un certain degré où ils nous ont portés, le moindre effort nous fait monter plus haut, et avec moins de peine et moins de gloire nous nous trouvons au-dessus d’eux. 

Isaac Newton  a simplifié la formule en déclarant : « Si j’ai vu plus loin, c’est en montant sur les épaules de géants. »

S’imaginer juché sur les épaules d’un géant nous incite à plus d’humilité, mais également nous indique que nous faisons entièrement partie du processus de création.

En cas de désenchantement du monde comme le dit Marcel Gauchet : « nous sommes des nains qui ont oublié de monter sur les épaules de géants. Si l’altitude de leurs prouesses nous est interdite, le secours de leur taille nous reste offert ».

Autrement dit, lorsqu’on est mal dans sa peau, dans sa tête et dans son cœur, c’est parce qu’on a oublié que nous étions reliés à l’humanité, à travers le temps et l’espace.

Parce que quand on appuie sur l’interrupteur de la lumière, quand on avale un cachet, quand on allume la télé, on oublie que tout cela ne coule pas de source. Si on était assis tout seul, sans le secours de leur savoir, on ne saurait peut-être même plus vivre dans la Nature

Parce que quand on monte dans notre voiture ou que l’on surfe sur internet, on se prend pour un géant alors que nous ne sommes que des nains face à la technologie.

Souvenons-nous que nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants, assis sur la somme d’un savoir tellement considérable que l’on peut à peine en apercevoir une portion. Qu’il est parfois judicieux de montrer un peu d’humilité et rendre hommage à nos ancêtres. 

Souvenons-nous que les plus jeunes enfants sont assis sur nos épaules et que nous sommes des géants pour eux. Souvenons-nous que nous devons les porter plus haut et pas leur faire de l’ombre par notre taille.

Souvenons-nous que les penseurs d’autrefois ne sont pas indépassables puisque nous sommes juchés sur leurs épaules et qu’un jour grâce à notre contribution au monde nous ferons plus qu’un avec ces géants.

Si on réfléchit bien, il y a vraiment la notion de dépassement de soi à être juché sur les épaules d’un géant. On peut rester pétrifié ou bien embrasser l’horizon et être reconnaissant d’être déjà si haut dans la connaissance de soi et du monde.

Vous pouvez aussi décider de vous dépasser pour vous, pour vos enfants, votre conjoint, vos amis, vos collègues et pouvoir ressentir profondément qu’il y a vraiment truc de géant qui ne demande qu’à se révéler au fond de vous.

L’idéal si vous voulez le découvrir vite, c’est de faire une « quête héroïque » ou entamer un parcours initiatique pour dépasser tous vos blocages inconscients. 

Prenez deux heures de votre temps et pour changer votre vie du tout au tout. Pour me contacter rapidement, utilisez ce petit formulaire super simple.

Comment arrêter de psychoter, reprogrammer son inconscient.

Faites-vous partie des personnes qui se racontent des histoires dans leur tête ?

Si oui, c’est parfait sauf si c’est pour ruminer, imaginer le pire, prévoir des scénarios catastrophes, vous dévaloriser, perdre confiance en vous et en vos talents naturels. En un mot : psychoter. Pour les réponses les plus débiles et ineptes sur « comment arrêter de psychoter », allez sur Doctissimo, sinon poursuivez votre lecture mon blog : spécialiste de la Programmation Neuro Linguistique et de la Neuro-sémantique.

L’antidote à l’habitude de psychoter, c’est de se lancer dans une quête. Et pas n’importe laquelle. Une quête héroïque, bien sûr ! Tant qu’à faire, autant réveiller l’Homme et la Femme de bien qui sommeille en chacun d’entre nous ! Continuer la lecture de « Comment arrêter de psychoter, reprogrammer son inconscient. »

Choix illusoire, suite et arme contre la manipulation

Décryptage du choix illusoire, de ses implications et arme anti-manipulation

Dans l’article précédent sur le choix illusoire, comment faire croire à quelqu’un qu’il choisit librement alors qu’il est manipulé, nous avons vu plusieurs exemples.

En ayant connaissance de la règle d’or, vous ne devriez plus pouvoir tomber dans ce piège.

La règle d’or pour rappel : Avoir le choix commence à partir de trois options.

Pour comprendre les subtilités et les techniques que je décrypte dans cette seconde partie, je vous suggère de lire l’article précédent qui explique la différence entre une obligation, une alternative et avoir le choix. Dans ce mini cours de PNL, je termine en vous proposant de décrypter la manipulation qui se cache derrière cette question. Vous allez constater que cette question est machiavélique. Quoi que vous répondiez, vous êtes foutu ! Tous les mots sont des appâts et la question en elle-même est un piège dans lequel on fonce tête baissée. Continuer la lecture de « Choix illusoire, suite et arme contre la manipulation »